Source: (2000) ISUMA. 1(1).

L'incapacité du système judiciaire conventionnel à répondre aux préoccupations, tant des délinquants que des victimes et de la collectivité devient de plus en plus notoire, ce qui a suscité un regain d'intérêt envers la justice réparatrice. Celle-ci repose essentiellement sur la prémisse que le crime constitue une atteinte à l'intégrité des personnes et aux rapports sociaux, et que le système judiciaire a pour double tâche de réparer les torts faits aux parties et de rétablir l'harmonie dans la collectivité. L'auteur donne ici une évaluation préliminaire des caractéristiques, des atouts et des défis propres à un important programme de justice réparatrice entrepris par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse.