Source: (2002) La Trousse de ressources de base, Semaine de la justice réparatrice 2002. Ottawa, Ontario: Direction de la justice réparatrice et du règlement des différends, Service correctionnel Canada.

Une fois les policiers partis, nous avons passé la nuit à nettoyer le tout. Je suis tombée malade cette nuit-là et mes malaises ont persisté pendant 30 jours. J’ai dû me rendre à deux reprises à l’hôpital pour des prises de sang et pour subir une tomographie en vue de détecter une tumeur possible au cerveau. Des accusations ont été portées, et nous pensions qu le processus s’arrêtait là pour nous. Ensuite, nous avons reçu une lettre et la visite des représentants du “Calgary Community Conferencingâ€? qui nous expliquèrent leur programme. (extrait)