Source: (2002) La Trousse de ressources de base, Semaine de la justice réparatrice 2002. Ottawa, Ontario: Direction de la justice réparatrice et du règlement des différends, Service correctionnel Canada.

Dans le cadre du cercle de conciliation, les parties résolvent le différend d’une manière satisfaisante, en convenant d’un plan que le délinquant respecte pour réparer les torts causes. Le cercle de conciliation permet aux membres de la collectivité de se réunir et d’échanger tout en tenant compte des intérêts de chacun. Il s’intéresse surtout aux causes sociales de la criminalité. Il considère les facteurs sociaux du comportement et tient compte de la responsabilité individuelle. Il s’agit d’un élément essentiel du processus, car beaucoup de délinquants ont déjà été des victimes. (extrait)